FR

Jonathan Schatz est un danseur et chorégraphe installé à Bruxelles et né en France en 1984. Après avoir été élève à l’École de l’Opéra national de Paris, il étudie au CNSMD de Lyon puis au CNDC d’Angers où il rencontre Marianne Baillot, avec laquelle il collabore pendant deux ans et conçoit plusieurs performances.

En 2009, il rejoint la distribution de Kindertotenlieder de Gisèle Vienne et participe ensuite aux créations de This is how you will disappear en 2011 et Crowd en 2017.

En 2011, il suit le programme de recherche de composition chorégraphique Transforme au sein de la Fondation Royaumont sous la direction de Myriam Gourfink. Il y est formé à l’outil hypnotique ericksonnien auprès de Catherine Contour, avec qui il travaille aujourd’hui sur un projet de laboratoire sur plusieurs années. Il y rencontre également le compositeur Kasper T. Toeplitz avec qui il crée Trans_Niagara, une recherche autour des états de transe où son corps est à l’épreuve de la puissance du noise dans une dynamique d’incorporation, d’hypertension et de résistance.

En 2012, il s’associe à Alexandre Da Silva pour la réalisation de Simulation(s), une performance axée sur les mouvements d’inertie de la posture et la décontextualisation de l’image.

En 2015, il travaille avec les intérprétes Clarisse Chanel, Lynda Rahal et Ana Cristina Velasquez, le plasticien Christopher Füllemann, le compositeur de noise expérimental Antoine Chessex et les créateurs lumières Arnaud Gerniers et Benjamin van Thiel pour sa création Elephant_Rock, pièce chorégraphique monochromatique noire qui questionne les capacités de transformation et les modifications perceptives et dont la première Belge a eu lieu dans le cadre de la Biennale de Charleroi Danses.

En parallèle, il est interprète pour plusieurs chorégraphes dont Dominique Brun, Pierre Droulers, Philippe Saire, YoungSoon Cho Jaquet, Claudia Sorace et Riccardo Fazi.

Aujourd’hui, à l’invitation du compositeur Yann Robin, il crée Immersion, une pièce chorégraphique autour de deux œuvres de Yann Robin et deux œuvres du compositeur Raphaël Cendo, avec la danseuse Clarisse Chanel, l’artiste numérique Yannick Jacquet et les créateurs lumières Arnaud Gerniers et Benjamin van Thiel.

Il entame également, à l’été 2018, à la Tanzhaus de Zurick, Rise, un projet de performance mêlant danse, vidéo et musique live, avec Clarisse Chanel et Antoine Chessex.

Pour 2021, il aura le plaisir de collaborer, en tant qu’interprète, à la nouvelle création de la chorégraphe belge Louise Vanneste.

 

Jonathan Schatz est accompagné par Grand Studio